Quel effet de la superstition sur les populations qui s’y soumettent ?

Sera développée ici une fiction militante tirée d’une histoire semi autobiographique.
L’histoire fut écrite entre 1991 et 1994 dans un manuscrit qui mériterait d’être publié. Le titre du manuscrit : « L’armistice dans un conflit intérieur ».

Avertissement

Les pages qui suivent sont d'un certain M. Mioko dit Miokonana qui, inspiré par sa propre expérience, est parvenu, dans son livre « L’armistice dans un conflit intérieur », à démontrer à ses contemporains que la sorcellerie dans les populations superstitieuses comme celles d'Afrique, n'est qu'une psychose socio-culturelle collective sans réel fondement scientifique.
Sa démonstration est incontestable puisqu'elle est confortée par la pratique grâce a des
"maisons de développement personnel" qu'il ouvre avec la collaboration de Mr. Chego, son sauveur, les unes après les autres en Afrique, puis dans toutes les contrées où sévit la superstition.
Nous reprenons dans ce blog, le texte du livre fictif qui mériterait d’être publié.

Dédicace de l’auteur

Je dédie ce livre à tous ceux qui de près ou de loin m'ont soutenu, aidé ou conseillé dans différentes épreuves. Je remercie M. & Mme Jean-Baptiste MABIALA et, l'association des anciens élèves de l’Ecole de l'Air.

Une pensée particulière à la famille de Jean JETIL de Marseille pour lui exprimer ma profonde gratitude.

LA GRATITUDE N'EST-CE PAS LA MEILLEURE QUALITE HUMAINE QUI SOIT ?

Sans doute, M. & Mme JETIL méritent-ils beaucoup mieux que cela. Ce généreux couple de retraités prit une décision capitale pour moi en 1988. Il accepta d'avaliser un prêt étudiant de 45.000 FF en faveur de l'étudiant étranger que j'étais. Il n'était pas obligé de le faire, nous ne sommes que des amis.

BRAVO ET MERCI Mr. Mme JETIL.

Pourquoi ai-je décidé d'écrire ce livre ? Introduit M. Mioko.

Aujourd'hui, je suis ce que vous pouvez voir, entreprenant avec de grandes ambitions, et nanti d'un diplôme d'ingénieur. Je jouis d'une parfaite santé physique et mentale.

Pourtant, j'ai traversé une grave crise psychique pendant mon adolescence et mes jeunes années d'adulte. Dans le monde d'aujourd'hui où tout va vite et stresse, qui n'est pas exposé a l'enfer mental qu'est la dépression nerveuse ? Celle-ci n'est autre que la manifestation d'une mauvaise répartition de l'énergie interne chez le sujet déprimé. Tout le monde est concerné à un moment ou à un autre plus ou moins gravement (*). Dans mon cas personnel, ma culture d'origine qui baigne dans la superstition et le phénomène de sorcellerie, n'était là que pour assombrir d'avantage le tableau.

Je m'en suis sorti définitivement l'objet de ce livre est de montrer comment je me suis sorti de abîme mental en espérant ainsi apporter une aide à ceux qui s'y trouvent maintenant et donner les outils de prévention aux autres. Il est en effet certain de s'en sortir ou de s'en prémunir avec une dynamique mentale positive.

Je veux aussi remercier par ce livre l'homme qui m'a aidé à m'en sortir, M. Chego, Auteur-Editeur-Psychologue. Il était un véritable médiateur dans le conflit intérieur dont j'étais le siège.

Je veux aussi inviter l'intellectuel ressortissant de pays de superstition, africain en particulier, à s'engager d'une manière ou d'une autre dans la démythification du phénomène de sorcellerie, le plus grand fléau de tous les temps pour ces pays.

Je relève dans le livre de Tim LAHAYE, fruit de son expérience de psychothérapeute, les éléments clés pour comprendre et vaincre la dépression nerveuse.

Je relève dans deux autres livres, le premier d'Eric de ROSNY sur la sorcellerie au Cameroun, et le deuxième de Dominique Camus sur la sorcellerie en FRANCE, les éléments clés pour comprendre et dominer le phénomène de sorcellerie.

*** SUITE AU PROCHAIN EPISODE *****

23 novembre 2020

Laisser un commentaire